l\'indigné

Querelle électorale

n

 

Photo : Si voter pouvait changer quelque chose, ils l'auraient rendu illégal" - 
(Emma Goldman)
"Les anarchistes restent, comme toujours, des adversaires résolus du parlementarisme et de la tactique parlementaire.
… Adversaire de la lutte parlementaire, parce qu’ils pensent que loin de favoriser le développement de la conscience populaire, elle tend à déshabituer le peuple de s’occuper lui-même directement de ses propres intérêts et qu’elle est une école de servilisme pour les uns, et de mensonges pour les autres.
Nous devons faire en sorte que les ouvriers s’habituent, dès maintenant et dans toute la mesure du possible, à régler eux-mêmes leurs propres affaires, dans les associations de différents types et non dans la tendance à s’en remettre aux autres.
Nous ne voulons pas que le peuple s’habitue à envoyer au pouvoir, ni à attendre son émancipation de leur accession au pouvoir.
Nous défendons partout l’abstention consciente, sans nous préoccuper de savoir si elle peut favoriser tel ou tel candidat. Pour nous, ce n’est pas le candidat qui importe, dans la mesure où nous ne croyons pas qu’il soit utile d’envoyer de "bons députés" ; ce qui importe, c’est la manifestation de l’état d’esprit dans lequel se trouvent les gens ; et parmi les mille et un états d’esprits bizarres dans lequel peut se trouver un électeur, le meilleur est celui qui lui fait comprendre l’inutilité et le danger de la députation au parlement, et celui qui le pousse à travailler pour ce qu’il désire lui, directement, en s’associant avec tous ceux qui ont les mêmes désirs que lui.
L’action parlementaire, à notre avis, habitue le peuple à attendre d’en haut sa propre émancipation et le prépare ainsi à l’esclavage.
Nous qui voulons que le peuple soit réellement souverain, nous avons tout intérêt à empêcher qu’il ne prenne au sérieux une souveraineté de carton pâte, et qu’il ne s’en contente."
Malatesta

 

C'est pas nous, c'est eux...
 

Nous ne devons plus nous tenir a des "idoles", des hommes " politiques providentielles" qui nous promettent mond et merveille, pour mieux nous décevoir par la suite

 

 

Querelle électorale

Le candidat à la présidentielle Abdullah Abdullah accuse son adversaire de lui voler la victoire.

 

Afghanistan : élection et contestation :

Après plus de trois semaines d'attentes, la commission électorale afghane vient d'annoncer le résultat préliminaire de l'élection présidentielle. Un résultat non définitif mais déjà contesté pour fraude. Hier dans les rues de Kaboul, il chantaient et dansaient pour fêter la victoire de leur candidat Ashaf Rahni face a son rival Abdullah Abdullah qui devait arriver en tê^te au premier tour, c'est finalement lui qui remporterait la présidentielle avec un peu plus de 56 % des voies : " Je suis si heureux aujourd'hui . On est descendu dans la rue pour célébrer cette victoire et exprimer notre joie. Dieu est grand "

 

 

 

L'économiste et ancien ministre Ashaf Rahni sera t'il bien leur prochain président ? Les Afghan le seront le 24 juillet et date a laquelle doit être dévoilé les résultats définitif. D'ici la, la commission va examiner les plaintes déposés a propos des fraudes, les bourrages d'urnes et autres irrégularités Elle va réviser les chiffres de 2000 bureaux de votes sur les 23 000

 

Check here for the full Corruption Perception Index

 

 

Ahmed Yusuf Nuristani, président de la commission électorale indépendante : " Je tiens a dire que ces résultats préliminaires ne sont en aucun cas la demande du vainqueur de l'élection. Les chiffres peuvent encore évoluer une fois que l'audit de la commission réaliser et dévoiler. Il pourrait y avoir des changements. "

 

Exclusive Interview with Dr. Ahmad Yousuf Nuristani, chief of the IEC ...

 

 Karzai's own government is corrupt

Ce résultat, même provisoire : Abdullah Abdullah ne le digère pas allant jusqu'à réclamer le recomptage des voies des 11 000 bureaux de votes. Comme pour forcer la main des instances électorales, le candidat a priorité malheureux s'est déclaré vainqueur

 

 

19 January 2010 - Poverty and violence are usually portrayed as the biggest challenges confronting Afghanistan. But ask the Afghans themselves, and you get a different answer: corruption is their biggest worry. A new UNODC survey reveals that an overwhelming 59 per

 

Related information

Press Release

Full Report (pdf)

Full Report

 

 

Le Dessous Des Cartes L'Afghanistan - YouTube :

Le dessous des cartes - Afghanistan, l'impossible transition - Vìdeo ... :

Narcotics and Corruption in Afghanistan - YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=eoaYlf0bWtc Col. Lou Jordan presents Narcotics and Corruption in Afghanistan as part of the second residence phase for the USAWC Distance Education Class of 2012.

seen”.

 

Si le vote sanction après un changement de majorité au sommet de l'Etat n'est guère nouveau, ce qui l'est davantage, c'est la possible recomposition des droites avec l'explosion des scores du Front national. Pour répondre aux dérives de gestion de la droite comme de la gauche, à la corruption en col blanc, au chômage qui flambe, aux difficultés en tout genre que les Français rencontrent, le FN, en s'organisant derrière Marine Le Pen, apparaît à certains électeurs comme une alternative crédible, faisant oublier sa radicalité. Et les sondages publiés sur les possibles scores de l'extrême droite aux Municipales et aux Européennes ne sont pas pour nous rassurer.

 

 Certes, nous avons demandé au gouvernement un changement de cap. Tout comme de plus en plus de socialistes qui s'inquiètent de leurs futurs scores sur leurs territoires régionaux. Aujourd'hui, la réponse de ce gouvernement est simple : c'est non. Tablant sur un « mieux » à venir prochainement, il attend que l'orage électoral passe, comptant sur des triangulaires et sur l'implantation de ses barons locaux pour limiter la casse.

Et nous ? Avons-nous les moyens d'attendre que l'orage passe ? Sans changement, pourrons-nous supporter cette flambée de l'extrême droite et la chute du Parti socialiste ? Ce dernier ne manquera pas de rappeler que seule l'union de la gauche permettra de contrer l'UMP et le Front national. Pourtant, on ne peut pas être l'otage de ce rapport droite-gauche dont on sent bien qu'il arrive à épuisement, et où les solutions des écologistes passent à la trappe. A nous de rappeler à nos partenaires que seule la mise en œuvre du changement pour lequel il a été élu permettra de contrer cette flambée !

 

 

 

 

Read more: http://www.rawa.org/temp/runews/2012/09/29/afghans-hostage-to-corruption.html#ixzz36tR8KLDV

 

  1. //FOUO) ISAF CJIATF-Shafafiyat Afghan Corruption Information Paper
  2. MAGLOCLEN Asian Organized Crime Assessment
  3. ISAF Afghan Ministry of Interior Advisor Guide
  4. ISAF CAAT Afghan National Security Forces (ANSF) Guidelines in Partnering for Transition
  5. (U//FOUO) FEMA National Level Exercise 2012 Overview Presentation
  6. White House Strategy to Combat Transnational Organized Crime July 2011

 

 

Altermonde-sans-frontières] Le chef de guerre


08/07/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres